English

Sous l’impulsion de Kevin Annett, fondateur d’une Cour de Justice internationale pour les drois humains (ITCCS), les peuples représentés par leurs principaux dissidents s’unissent pour préparer l’après chaos. USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Grèce, Irlande, Espagne, Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique… Le “Grand Chaos” lancé par la fausse pandémie “Covid” est prévu d’être suivi d’une crise économique sans précédent qui développera la délinquance pour des guerres civiles avant d’aboutir aux guerres mondiales. Tout le monde constate que ce Grand Chaos est en marche. Il fallait donc analyser les raisons pour lesquelles ce plan du N.O.M. fonctionne si bien et y trouver un remède applicable dans tous pays, pour tous les peuples. Les vrais dissidents, nommés “complotistes” par ceux qu’ils dérangent, peuvent tous participer aux activités qui font suite aux travaux de Julian Assange, Jim Tucker, Daniel Estulin, John Perkins, Jesse Ventura, Alex Jones, Hongbing Song, Pierre Faillant de Villemarest, Serge Monast…

LE DROIT NATUREL 

 

Le Droit « Naturel » inclut naturellement le « droit du vivant » pour toutes les espèces. Concernant l’espèce humaine, ces droits sont déjà précisés par différentes déclarations garantissant que ses droits à la liberté, à la propriété, à la sûreté et de résister à l’oppression, sont sacrés, inaliénables et imprescriptibles ; droits auxquels l’évolution scientifique force à l’ajout du “droit à l’intégrité, physique et mentale”.

Eveillés par le constat d’une république qui méprise clairement la « Souveraineté du Peuple » et semble conduire inexorablement les états-nations à disparaître, Nous, humains informés, invitons tous les éveillés souhaitant « sortir du système » à la création de la première république basée sur l’esprit des peuples désireux de paix et de liberté animée par le Bien Commun.

Par définition, une république (de res publica) définit une association de personnes ayant choisi un mode de vie basé sur des règles communes décidées par l’ensemble.

Par définition, la démocratie (demos- le peuple et kratein- commander) représente l’idée d’un « Peuple Souverain ». Idée admise par la plupart des textes juridiques en vigueur dans chaque état, comme au niveau international, et précisée par des philosophes comme Karl Popper (« un régime est démocratique s’il permet aux citoyens de contrôler ses dirigeants et aussi de les évincer sans recourir à la violence »).

Ce mot « démocratie » a été inventé à une époque où seul le concept de la « Loi du plus fort » était considéré, basé sur l’observation du règne animal. S’il s’était s’agi de la sagesse de l’humain, donc de la Loi de la coopération », le mot juste eut été « démos, le peuple, et sophia, la sagesse. D’où ce titre de « Démosophie » pour un système basé sur l’intelligence collective et la volonté d’établir les valeurs humaines sur les qualités morales ou intellectuelles plutôt que sur la force musculaire.

Philosophiquement : Dans le principe actuel de « république », le peuple est SOUS le gouvernement et doit subir les lois des dirigeants alors que le concept démocratique exige l’inverse : que le Peuple soit AU-DESSUS du gouvernement.

Le Peuple prend les décisions, le gouvernement est constitué de personnes chargées de l’exécution des décisions prises par le peuple.

Une « République Universelle » (Démosophie, de demos, le peuple, et sophia, la sagesse) serait donc une véritable démocratie applicable par tous les peuples qui disposeraient des mêmes bases constitutionnelles :

PROVISOIREMENT

Les réunions sur cet espace internet représentent cette Assemblée Souveraine dont toutes les décisions sont enregistrées comme des résolutions dont chacun peut se prévaloir lorsqu’elles sont approuvées à plus de deux tiers (67%). Dans ce cas, l’emploi du Nnous permet à chacun de parler au nom de tous, d’inviter des experts ou personnalités au nom de tous, pourvu que tous en soient informés et puissent participer librement aux débats qui se déroulent sur   https://meet.jit.si/COURSOUVERAINE tous les mardis à 20H et jeudis à 21h

Contact : magistraturesupreme@proton.me

Le « GRAND PATRON » de l’état-nation devient donc « Nnous » et chacun peut s‘en prévaloir pourvu que le sujet abordé ait été traité et approuvé à plus de 67%.

Résolution 1

Résolution 2

Résolution 3

Constitution Universelle

Article 1 : Une République Universelle n’aura ni président ni ministres, mais une Assemblée du peuple (Nommée provisoirement « Cour Souveraine »), constituée de 3000 membres tirés au sort (France ou pays de plus de 20 millions d’habitants) pour chacune des grandes orientations à prendre (budgets, santé, éducation, économie, défense, police, justice, sciences, etc.) ou décisions d’importance. C’est cette « Cour » qui décide de la vie publique du pays.

Cette Cour est hiérarchiquement placée au-dessus de l’État donc du gouvernement et de toutes les institutions.

Pour prendre ses décisions, cette Assemblée réunie pourra inviter les experts de son choix. Une fois qu’elle disposera de tous les éléments nécessaires, l’assemblée se divisera en 200 groupes de réunion qui, chacun, proposera un texte présentant sa décision. Si les discussions doivent durer, chaque participant changera de groupe chaque jour pour assurer le brassage des idées. Une synthèse générale clôturera la réunion. Cette synthèse sera exposée à la population qui signifiera son accord ou non par un référendum.

Art.2 : Toute décision ou orientation prise par cette Cour Souveraine sera soumise à référendum et adoptée si approuvée à plus de 67% (deux tiers).

Art.3 : Un Conseil de Sages représentera cette Cour pour assurer la gestion des institutions de l’état et l’application des décisions prises par cette Cour.

Ce Conseil de Sages représentant la Cour Souveraine disposera de l’ensemble des forces armées, d’un organe de contrôle économique (Cour des comptes), d’un outil de communication direct avec le public (chaine TV), et de « Cours Légitimes » dans tous les tribunaux, offrant à tous un contact direct avec cette Cour Souveraine.

 Ce Conseil sera composé de « Sages » représentant tous les corps sociaux, professionnels, institutionnels, confessionnels ou autres, complétés par autant de membres tirés au sort. Chacun de ces corps déterminera librement son mode de sélection. Ce Conseil sera chargé de présenter et organiser les référendums.

Art.4 : Le « gouvernement » sera donc constitué des gestionnaires chargés des missions déterminées par le Peuple.

Ce nouveau mode de gouvernance permettra aux peuples de déterminer les budgets, d’interdire toutes formes de dictature, de garantir la paix et annihilera toutes les possibilités de corruption. 

En 2022, il y va de la survie de l’espèce humaine de bâtir un « NOUVEAU MONDE »

 

 

TRANSITION

Une Transition politique est la Pierre Angulaire de l’évolution des peuples ! 

Chaque Peuple devra prévoir une « Transition » entre l’ancien système et cette gouvernance véritablement démocratique dans le sens du Bien Commun et de la Souveraineté du Peuple.

Depuis le début de l’humanité, c’est la « loi de la force » qui domine et cela a entrainé la création de tous les systèmes de domination, des « rois » aux « autorités religieuses » en passant par toutes les formes d’oligarchie, dont la république déviée de son sens initial est le système le plus pernicieux car difficilement perceptible par les populations. La première guerre mondiale a servi à établir ces républiques dévoyées dans presque toutes les nations. En présentant ce système aux peuples comme une « démocratie », cela permettait d’obtenir l’acceptation des masses pour son maintien.

Le Conseil National de Transition offre un nouveau concept politique utilisable dans tous les pays où les populations sont aussi exploitées par leurs dirigeants et souhaitent s’en libérer : c’est la proposition de créer un Nouveau Monde, et que Nnous le fassions tous ensemble pour gérer un peu mieux notre planète et toutes les espèces qui y vivent, et cela commence par un principe politique nouveau: la Transition

LA TRANSITION

Il s’agit d’un nouveau concept en politique spécialement inventé pour passer de l’ancien monde au nouveau à construire, sans chaos, sans violence, et avec la juste participation de TOUS.

Création d’un Conseil National de Transition (CNT), juridiquement  justifié, dument proclamé et déclarant officiellement une pause politique durant laquelle, le pays redevient indépendant de tous les organismes et traités internationaux, afin que son peuple soit SEUL DÉCIDEUR des lois et règles de sa société. Il décrétera également la suspension des dettes, considérant que le droit à la vie » est plus important que le « droit aux bénéfices » de banquiers déjà hyper-riches, et considérant qu’une pause est nécessaire pour permettre à toute la population de connaître les détails des dettes et leur validité.

Ce Conseil sera composé des principaux dissidents volontaires qui occuperont la charge du « Conseil des Sages » jusqu’à avoir mis en place toutes les structures utiles.

Ce programme aura trois missions essentielles durant cette transition, qui en seront l’axe majeur :

– La création de cette Cour Souveraine qui deviendra l’autorité légitime de la nation

–  La création d’une structure d’audit, d’analyse et d’enquête sur le fonctionnement de tous les organes de l’état.

– L’établissement d’une organisation permettant à tous les citoyens du pays de participer librement à élaborer la nouvelle constitution.

 

Voir le Plan de la Transition pour la France

CONCLUSION

“La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.” (Paul Valery)

Quand tous les peuples auront adopté cette constitution, il n’y aura plus de guerre, les budgets des états grossiront pour la santé et l’éducation tandis que les budgets de l’armement et du contrôle des populations ne cesseront de baisser. Les mots paix et liberté prendront tout leur sens.